Racisme, sexisme et homophobie

Au cours d’une journée typique, le personnel enseignant et scolaire est témoin de nombreuses interactions. Certaines sont caractérisées par la méchanceté, l’agression, l’intention de faire du mal, ou encore par un déséquilibre de pouvoir (une personne a peur d’une autre ou est dominée par l’autre). (Voir Définition de l’intimidation.)

Le racisme, le sexisme, l’homophobie et d’autres formes d’injustice peuvent se manifester sous des formes directes et explicites ou de façon plus subtile et indirecte. (Voir Comprendre le sexisme, le racisme et l’homophobie.)

Les comportements de nature raciste, sexiste ou homophobe impliquent d’autres « acteurs », qui peuvent influencer une situation à l’école. En voici quelques exemples :

  • Émissions de télévision et films
  • Paroles de chansons
  • Culture familiale
  • Décisions politiques influençant l’école ou la vie familiale
  • Livres scolaires, journaux, revues et autre documentation
  • Messages intériorisés par une personne
  • Panneaux d’affichage, affiches et autres formes de publicité

Le racisme, le sexisme et l’homophobie font partie des problèmes sociaux enracinés dans la structure même de notre société. Nous héritons de ces formes d’injustice dont les pratiques de marginalisation continuent à nous influencer. Ils sont inextricablement liés à tout ce que disent et font le personnel enseignant et les autres membres de la communauté scolaire (élèves, parents, personnel d’administration et de soutien). Ils découlent du pouvoir et de l’identité et mènent à des problèmes reliés à ces enjeux.